absences



autoportrait, triptyque
OM4 + Foma 400

C' était comme une nuit ou
plutôt devrais-je dire un som
meil c' était comme un somm
eil Le corps déposé dans son r
 
epos la tête ni là ni ailleurs Tu
devais être à mon côté sinon
comment expliquer mon aban
don & nos mains mélangées R

ien d' autre sinon comment ex
pliquer notre silence Il y avait
sur nos draps de fleurs des pr
 
omesses & des jeux auxquels o
n ne résiste pas L' herbe frois
sée de la nuit me l' a dit Mais
 
que savons-nous de ces absen
ces Ensemble il s' est passé tr
 ois jours Ou plus Aussi je ne c
 ompte pas quand je dors Aujo
 
 urd' hui  commence une nouve
lle histoire il faudra tout conju
 guer à la première fois Les hist
oires d' amour font comme ça.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire