la cabane...


sténopé 645 (fabrication personnelle)
35mm / f:+/-288
HP5+ / Rodinal 1+100, 60 min.

la cabane me conviendrait
j' irais en vie parallèle
retrouver qui ou quand
 nous voudrons d' autres fois
qu' importe si le jour si la nuit
 on entendrait la scie mordre
 & des tas de mots sans importance
tomber dans la sciure
 on s' embrasse je jouerai
 la musique pour rien c' est
comme ça qu' elle enchante
un jour en hiver quand les arbres
 sont nus un oeil c' est toujours
l' oeil qui commence
forcera le secret de la cabane
 & même s' il ne (les) voit pas
il racontera un jour en hiver ils
sont nus couchés dans un livre

Aucun commentaire:

Publier un commentaire