la voix du faune

Isolette V, Foma 100
double exposition
Rodinal 1 + 100

sur mon écorce
ton corps

ne regarde
que la sève

qui s´écoule
vers l´est

ma tête
s´est perdue

dans un bout
de ciel

puis on regarde
fleurir la nuit

la main hors-champ
ou seulement

dissimulée
entre tes racines

Aucun commentaire:

Publier un commentaire