embrasse-moi



( in des invisibles, série en cours)

le peu de moi que j'ai donné

( l'écriture s'arrête un moment )

je pense à ses poèmes
ses chairs liquéfiées
parfois des cris je ne sais plus
qui ruissellent
des douleurs sans le mal & qui rient
ou râlent on se relève
la tête plus basse qu'avant

je demande souvent à la poussière
moi

nos dépôts ne sont pas les mêmes
d'autres soustractions d'autres additions
même mystère

( l'écriture recommence )

j'apprendrai la leçon par cœur
cela suffit

va-t-en maintenant

2 commentaires:

  1. un très beau texte et une photo qui ne l'est pas moins.... tout cela va fort bien ensemble

    RépondreSupprimer