rendez-vous


 - alors ailleurs
si c'est trop tard

ici
tu vois tout le vert de la terre
a remis la main
sur la pierre qu'on avait monté
jadis

tu vois
j'y suis encore mais bientôt
-si tu venais -
il ne resterait de moi qu'une matière

tout le vert
m'embrasserait aussi
de la terre
me prendraient de plus forte racines
que l'humanité

la main la voix remisées
reste-t-il encore de l'homme ?
oui sous la pierre sans doute
là on les garde longtemps

le temps que l’âme...
- tu vois
il reste une cheminée d'où
montent les derniers mots

tu le sais bien
toi




Aucun commentaire:

Publier un commentaire