une chaise vide

ICA, Sirene 135, papier
  
quand
tu reviendras
rien n'aura pourtant
changé

mais un peu de poussière
sur la chaise hier
s'est assise
mais un peu de l'odeur
du chou s'est mise
dans le rideau
mais un peu moins
de vin
dans la bouteille

quand tu reviendras

je (re)garderai
en silence un trait
nouveau au bord de ton oeil
un trait nouveau
blanc parmi tes cheveux bruns
un trait encore c'est évident
dans ta main
ou entre nous

quand tu reviendras

tu diras
Ça fait longtemps

Aucun commentaire:

Publier un commentaire