passage

ICA, Sirene 135
papier, pinceaux

... traîné jusqu'à la lumière du soleil, ne souffrira-t-il pas vivement...
( Platon, La République, VII - 516a)

 
la nuit mes yeux
souffrent le plus

la nuit la main cherche
dans l'ombre un féminin

la nuit il n'y a que moi

tu me dirais si les caresses
t'atteignaient ? tu me dirais
si je ne le savais pas ?

la nuit tu ne dors pas

dans une chambre inconnue
tu retournes le temps en
d'autres sens, mais pourquoi ?

la nuit cède au matin

les premiers oiseaux
déchirent nos rêves

les oiseaux ont
toujours raison


Aucun commentaire:

Publier un commentaire